Scuf
Rugby

N° 353

|

12 avril 2023

L'édito du président

Julien
Schwartz

Un SCUFmag’ comme celui que vous allez lire, c’est un collector…
 
Rendez-vous compte : une Ă©quipe premiĂšre sĂ©niore qualifiĂ©e pour les barrages qualificatifs en championnat de France de FĂ©dĂ©rale 3 , cela ne s’Ă©tait pas vu depuis …On ne sait mĂȘme plus… 40 ans environ…Peut-ĂȘtre… (1981)
Il a fallu une remontada de 0-17 au pays du champagne pour que le SCUF passe de la 5Ăšme Ă  la 3Ăšme place avec l’aide du club de Vincennes qui dans le mĂȘme temps battait Sucy.
Il fallait y croire et ce groupe, quel groupe,  cornaquĂ© par un staff bosseur  n’a rien lĂąchĂ© et y a cru…
Bravo Ă  eux ainsi qu’Ă  l’Ă©quipe rĂ©serve qui elle aussi se qualifie pour les phases finales.
Ajoutez à cela des Cadets et des juniors qualifiés victorieux, notre pÎle compétition a vécu un Week-end mémorable.
Et de quoi faire rĂȘver nos jeunes pousses de l’EDR qui voudront rĂ©aliser les mĂȘmes exploits dans quelques saisons.
 
Mais ce n’est pas tout
Le week-end suivant, une autre fierté du SCUF, Hawa Tounkara formée au club, était selectionnée en équipe de France des moins de 20 ans pour jouer le crunch des 6 nations de la catégorie.
Et ce ne fut pas pour jouer les derniĂšres minutes pour que tout le monde participe, merci Coubertin etc…Non, non, non…
Notre chĂšre Hawa Ă©tait titulaire et nous a fait un Full House. Deux essais, une passe d’essai aprĂšs deux « tchic tchacs » comme disent les jeunes pour dĂ©crire des « Cad deb » et une prĂ©sence sur le terrain qui lui vaut la moitiĂ© de l’article du Midol du lundi dĂ©diĂ© au match…
Les rĂ©seaux du club ont chauffĂ© ce samedi pour fĂȘter cette joueuse bourrĂ©e de talent qui mĂ©rite amplement cette consĂ©cration
Le SCUF avait la banane grĂące Ă  son travail de formation et sa forte exigence en matiĂšre de formation des Ă©ducateurs et qu’il ne faudra jamais abandonner !
 
ConnaĂźtrons nous les mĂȘme joies ce week-end ?
Laissons le frisson de l’incertitude monter…
 
Et RDV ce samedi Ă  Auxerre pour le match des Juniors contre Dijon pour les 16Ăšme de finale du championnat de Nationale 1
Et RDV ce dimanche dans l’Est pour le match de la rĂ©serve contre Haguenau
Et RDV ce dimanche Ă  Carpentier pour le match de la premiĂšre contre nos voisins de Bobigny
 
Bonne lecture !

SENIORS 1 - scenario parfait pour LE SCUF

FED.3 : EPERNAY 17-25 S.C.U.F - 18Úme journée

 
Qui aurait pu croire qu’aprĂšs la 10Ăšme journĂ©e,  journĂ©e aprĂšs laquelle l’équipe fanion pointait tristement Ă  la 8Ăšme place, le SCUF s’offrirait, en ce dimanche 2 avril, une finale pour la qualification au championnat de France, pour sa premiĂšre annĂ©e de come-back en Fed 3. 

Ce dimanche avait tout d’un match couperet. DĂ©placement en Champagne Ă  Epernay, actuel 3Ăšme, souhaitant assurer son barrage Ă  domicile, contre le SCUF, 5Ăšme, victoire obligatoire pour croire Ă  la qualif. Sans oublier le prĂ©tendu jubilĂ© du capitaine Antoine Simon, Mowgli, en cas de dĂ©faite.

PrĂ©paration de match classique : Les coachs de la B battent Seux et Chabe Ă  la belotte, Ruiz maraboute Marmule pour monter en une, Harjot mange une crĂȘpe nutella et 2 sandwichs steak de la buvette une heure avant le match. Les joueurs, vĂȘtus d’une belle combinaison Stan smith blanche -chino beige-chemise blanche-veste noir et cravate du club, sont prĂȘt Ă  se salir et venir en dĂ©coudre dans la boue. NĂ©anmoins, un grave accident lors du match de la B viendra retarder et reporter le dĂ©but du match Ă  16H15. Cela permet Ă  Marco de taper environ 150 pĂ©nalitĂ©s d’échauffement. 0/150 pour se mettre en confiance.

Le match, tant attendu, débute enfin devant une tribune pleine à craquer. MMMhh, douce odeur de phase finale mais il ne faut pas se tromper et faire une bonne entame. French Flair, FFL ? Le SCUF est mené 17-0 à la 25Úme, est dépassé dans tous les secteurs et a déjà pris un jaune.

Ce 3Ăšme essai d’Epernay signera le rĂ©veil et la rĂ©volte scufiste avec son credo, son ADN : garder la balle et envoyer du game.

27Ăšme minute de jeu, le SCUF, emmenĂ© par son mĂ©tronome Enzo Chenivesse balaye le terrain d’un aller-retour.  Mowgli, en capitaine courage, met son ailier sur orbite, qui n’a plus qu’à courir et subir « un toucher 2 mains » pour rĂ©duire le score. 17-5

Une minute avant la mi-temps, synonyme du « Fergie Time Ă  la scufiste » depuis quelques matchs, le ballon finit sur l’aile suite Ă  une belle Marmule Ă  3 des Ÿ pour finit dans les mains du 11, qui accĂ©lĂšrent un peu, avant de remettre la gonfle Ă  son ministre de l’intĂ©rieur, Solal Allam qui finira sous les poteaux. Monsieur Dupont, vous avez du souci Ă  vous faire.

17-12 à la mi-temps, on s’en sort bien sur deux actions bien abouties aprùs une entame dramatique.

La deuxiĂšme mi-temps est Ăąpre mais commence idĂ©alement. 43Ăšme blanc pour Epernay et pĂ©nalitĂ© de notre artilleur marco. 17-15. L’échauffement a donc servi.

S’en suit des dĂ©fenses fĂ©roces dans les 22m de nos blancs et noirs une bonne partie de la mi-temps, jusqu’à un turn over oĂč la gazelle Tann s’échappe et obtient une pĂ©nalitĂ© sur les 40m adverses. Cette pĂ©nalitĂ© est jouĂ©e vite par ce petit filou de Calvet, avec un K sur Instagram s’il vous plait, qui va s’empaler sur le premier gros qu’il trouve avant de la lĂącher Ă  Rumin en Chistera, avec un K sur Instagram s’il vous plait. Rumin, pilier droit, s’échappe et s’arrĂȘte Ă  5m avant de la relever Ă  2 cm du sol pour le souple pilier gauche, Alix Revert, qui s’allonge/s’écrase dans l’en-but. Le SCUF passe pour la premiĂšre fois de la partie devant. 17-22.

AprĂšs 15 mĂȘlĂ©es et une interception ratĂ©e de notre trompette de 11, une pĂ©nalitĂ© de Marco, suite Ă  une belle simulation de Mowgli, la 1000Ăšme dans sa carriĂšre, nous met enfin Ă  l’abri.

Fin du match 17-25.

Avec la dĂ©faite de Sucy 22-23 contre Vincennes, nous sommes troisiĂšmes et nous recevrons, donc, le barrage à  « domicile », dans Paris. Impossible n’est pas scufiste.

Cette double qualification est au crĂ©dit d’un groupe de 80 joueurs, d’entraineurs et de dirigeants qui poussent dans le mĂȘme sens. Merci aux cadres de la rĂ©serve d’ĂȘtre venus Ă©pauler les copains de la premiĂšre Ă  l’entrainement pour les faire bosser. C’est la victoire de tous.

TroisiÚme mi-temps animée, qui se finira sur un discobus sur les champs (lien ci-dessous) : https://rugbyamateur.fr/insolite-soiree-de-triomphe-qualif-historique-scuf/

Place au barrage contre Bobigny le 16 avril.

Scufistement,

S.Bignier

 
âžĄïž EPERNAY : 3E 1T
âžĄïž S.C.U.F : 3E 2T 2P
 
 
 

Compo S.C.U.F : 1 A. Revert 2 A. Simon (c) 3 H. Jagtar Singh 4 B. Lyon 5 E. Rebours 6 L. Cardoso 7 J. Louge 8 L. Bernard 9 A. Calvet 10 E. Chenivesse 11 S. Bignier 12 S. Allam 13 G. Beaud De Brive 14 T. Beaud De Brive 15 M. Alvarez
16 C. Hue 17 L. Rumin 18 M. Mathieu 19 P. Belliard 20 C. Faure 21 M. Ruiz 22 A. Raffy

 
CLASSEMENT :

SĂ©niors 2 - une bonne dynamique

EXC.B : EPERNAY 20-21 S.C.U.F - 18Úme journée

Le dimanche 6 avril, l’équipe rĂ©serviste du SCUF s’est dĂ©placĂ©e sur les terres d’Epernay pour son dernier match de la saison rĂ©glementaire. DĂ©jĂ  qualifiĂ©e pour les championnats de France, l’objectif Ă©tait de confirmer la bonne dynamique de l’Ă©quipe et d’engranger le maximum de confiance pour les Ă©chĂ©ances Ă  venir.

DĂšs le dĂ©but du match, le SCUF a montrĂ© sa dĂ©termination en mettant rapidement en place son jeu et en marquant un essai dĂšs les premiĂšres minutes. Cependant, l’Ă©quipe a eu du mal Ă  concrĂ©tiser sa domination et Ă  marquer des points supplĂ©mentaires. Au contraire, l’adversaire, Epernay, a su profiter de chaque occasion pour se rapprocher au score et Ă©galiser.

Malheureusement, le match a Ă©tĂ© interrompu pendant une heure suite Ă  la grave blessure d’un joueur d’Epernay. Cet incident a perturbĂ© le jeu et compliquĂ© la reprise pour les deux Ă©quipes. À la mi-temps, le SCUF Ă©tait menĂ© de 5 points, il Ă©tait donc important de rĂ©agir et de montrer sa capacitĂ© Ă  se battre jusqu’au bout.

La deuxiĂšme mi-temps a Ă©tĂ© intense et disputĂ©e, avec un SCUF qui a montrĂ© un mental d’acier et une grande solidaritĂ© pour renverser la tendance. Les joueurs ont tout donnĂ© pour se battre jusqu’au bout et ont finalement rĂ©ussi Ă  reprendre l’avantage grĂące Ă  un essai dĂ©cisif. MalgrĂ© la difficultĂ© de se remettre dans le match aprĂšs l’interruption, le SCUF a rĂ©ussi Ă  tenir bon et a remportĂ© une victoire mĂ©ritĂ©e sur le score de 20 Ă  21.
Cette victoire est d’autant plus importante qu’elle permet au SCUF de confirmer sa place dans les championnats de France et de continuer sur sa lancĂ©e de bons rĂ©sultats. Elle tĂ©moigne Ă©galement de la capacitĂ© de l’Ă©quipe Ă  se battre jusqu’au bout, Ă  ne jamais baisser les bras et Ă  trouver les ressources nĂ©cessaires pour gagner, mĂȘme dans des situations difficiles.

Place désormais au championnat de France avec un premier tour de Barrage contre Haguenau!

Jules Robert

 

âžĄïž EPERNAY B : 2E 2T 2P
âžĄïž S.C.U.F B : 2E 1T 3P

 

Compo S.C.U.F :  1 Q. Bayard 2 M. Attia 3 S. Thih Thih Belabed 4 F. Aubry 5 G. Trouble 6 J. Muckensturm 7 I. Bornens 8 J. Robert 9 A. Beuille (c) 10 S. Philipon 11 A. Castille 12 E. Brennan 13 F. Giroux 14 T. Mynard 15 P. Beyne
16 T. Vendrell 17 A. Perennou 18 T. Chaurand 19 A. Coutaud 20 P. David 21 L. Chaurand 22 J. Saddier

CLASSEMENT Excellence B – Poule 2 :

SĂ©niors 3VC đŸ· - fin de championnat pour les vieux cochons

REG.3 - Poule 4 : S.C.U.F III

Depuis le dernier SCUFmag, l’Equipe des Vieux Cochons a disputĂ© trois matchs, dont un en retard.

  • 12Ăšme journĂ©e : 26.03.2023 Ris Orangis 3 19-12 S.C.U.F 3VC
  • 17Ăšme journĂ©e : 18.03.2023 PORC 17-46 S.C.U.F 3VC
  • 18Ăšme journĂ©e : 01.04.2023 S.C.U.F 3VC 44-26 Plaisir 3

MalgrĂ© une fin de saison en trombe, les hommes du capitaine Jeff Foucard terminent 7Ăšme /9 de la Poule 4 de RĂ©gional 3 avec 7 victoires et 9 dĂ©faites. Avec l’enthousiasme et la solidaritĂ© qu’ils ont montrĂ© en 2023, une nouvelle belle aventure s’offre Ă  eux lors de la saison prochaine. Ils ont tout de mĂȘme un objectif crucial au mois de mai, celui de s’imposer Ă  Stratford contre les Legends. Enfin, le 2 juin, ils franchiront la frontiĂšre Belge pour un Tournoi Ă  Waterloo…

En attendant, vous trouverez ci-dessous le résumé du match contre le PORC, certainement leur plus beau match depuis longtemps

PORC 17 – 46 S.C.U.F 3VC

Le premier rendez-vous donnĂ© Ă©tait samedi Ă  15h00, Ă  Bobigny, pour jouer contre le Porc avec les Vieux cochons. Cette date Ă©tait cochĂ©e dans le calendrier depuis un moment. Faut dire que le match aller Ă©tait une vĂ©ritable boucherie et la demie-finale perdue l’an dernier laissait encore un goĂ»t de rance sur le groin du palet. Finalement le match sera dĂ©calĂ© Ă  11h00, puis Ă  10h00 et pour finir il se disputera au stade du Red Star Saint-Ouen Ă  quelque pas de la porcherie Scufiste. Les complotistes diront que c’était fait exprĂšs de jouer en face de chez nous contre un club qui essaye de nous ressembler mais qui ne nous arrive mĂȘme pas au-dessus du jarret.

MalgrĂ© toutes ces pĂ©ripĂ©ties, le rĂ©veil reste matinal en cette journĂ©e ensoleillĂ©e. Laurent ChabĂ© est en train d’enfiler son short, tandis que Romain Santou dĂ©couvre enfin que le monde Ă  des couleurs, comme celles des patins Ă  roulette sur lesquels Jef Foucard est perchĂ© alors qu’on se dirige tous sur le terrain pour s’échauffer. Tout semble un peu chamboulĂ©, mĂȘme si Matthieu Blanchard ne s’en rendra compte que bien plus tard. Cependant les joueurs du Porc se montrent appliquĂ©s dĂšs l’échauffement, prĂ©sentant une Ă©quipe athlĂ©tique et sĂ©rieuse Ă  l’image de leur place au sein de cette poule.

Mais les Scufistes n’ont que faire de l’adversaire du jour, ils s’étonnent plus tĂŽt de la piĂštre qualitĂ© de la pelouse, comparĂ©e Ă  celle de chez nous et se demandent si on va avoir le droit ou non de plaquer en regardant du coin de l’Ɠil le legging de CLG. La rĂ©ponse aux interrogations des Parisiens va trĂšs vite arriver.

Le coup d’envoi est donnĂ© par les hommes de Brennus. Les joueurs du SCUF captent les ballons en touche et les sortent proprement pour que la troisiĂšme ligne arrive trĂšs vite et trĂšs fort dans les intervalles. Le soutien est prĂ©sent sur tous les rucks, les joueurs du Porc n’ont pas le droit d’y poser une seule main sous peine de se faire arracher la tĂȘte. Mais ça va trop vite, mĂšme pour se replacer, alors le Porc se met Ă  la faute. Toujours pragmatique, CLG se charge de prendre les 3 premiers points au pied. Les Parisiens se replacent pour encore mieux y revenir. Cyprien qui vient goĂ»ter au jeu des papys gĂąteux que nous sommes devenus, recentre la balle d’un coup de pied dĂ©licieux que le gourmand Pierre Baight captera avant de plonger dans l’en-but. DĂ©jĂ  0-10, le Porc est sonnĂ©, mais il est loin de se rendre compte de ce qu’il va subir. Qu’est-ce que j’aime ces entames de match oĂč l’adversaire lorsqu’ils se replacent ruminent « merde, merde, qu’est-ce qu’on fou ? Bordel ! ».

Alors le Porc va rĂ©agir par soubresauts et panser ses plaies avec une pĂ©nalitĂ©, avant de reprendre un nouvel assaut Scufiste. A 3-17, Le Porc commence Ă  douter mais pas longtemps puisqu’ils vont combiner dans nos 40 mĂštres et mettre dans le trafic bien trop ouvert leur vaillant numĂ©ro 15 qui ira donner de l’espoir aux joueurs de la seule Ă©quipe du Porc. 10-17, la fragilitĂ© dĂ©montrĂ©e l’annĂ©e derniĂšre lors de certain match est bien derriĂšre nos Scufistes, la force mentale et physique dominent les esprits parisiens et le pack va le dĂ©montrer en multipliant les frappes et les coups de casques dans les rucks jusqu’à envoyer son 3/4 centre Poletti par une course rentrante et tranchante comme il en a le secret. 10-24.

Le Porc ne va pas pour autant baisser les bras et va profiter des nombreuses fautes dĂ©fensives pour camper chez nous. AprĂšs avoir multipliĂ© les avantages, le centre du Porc trouvera la ligne d’essai du bout des bras en coin portant le score Ă  17-24. A ce stade du match rien n’est encore fait, d’autant que ULAS sera puni d’un jaune pour l’indiscipline collective et Facomprez, aprĂšs avoir Ă©clatĂ© la dĂ©fense de nos adversaires lĂąchera la balle dans l’en-but avant d’aplatir (Faute professionnelle, prĂ©cisera CLG qui a jouĂ© en Top 14). C’est la mi-temps et les joueurs parisiens dĂ©gagent une sĂ©rĂ©nitĂ© dĂ©concertante, comme s’ils savaient que ce match Ă©tait dĂ©jĂ  gagnĂ©.

Les Parisiens abordent la seconde mi-temps comme la premiĂšre et vont dĂ©rouler un jeu lĂ©chĂ©, complet et variĂ©, en tĂ©moigne les endroits oĂč les essais vont ĂȘtre aplatis et les postes des scoreurs. Le Scuf se sublime, inspirĂ© des performances du XV de France la semaine derniĂšre Ă  Twickenham. Alors on se lĂąche un peu, PLG contrĂŽle une chandelle de la tĂȘte, Pascal AugĂ© s’exerce Ă  la plongĂ©e sous le regard inquiet de Facomprez et Cyrprien tente des triples passes sautĂ©s. Mais ce qui est certain c’est que le pack Scufiste Ă©crase littĂ©ralement le pack du Porc, en tĂ©moigne les trois contre rucks gagnĂ©s en fin de match, libĂ©rant d’excellents ballons pour ses ailiers qui ne vont faire qu’enchaĂźner les essais (ClĂ©ment et KĂ©vin). La botte de CLG (80 pourcents de rĂ©ussite,(sourcing Microsoft), ne servira qu’a alourdir le poids de la valise, portant ainsi le score Ă  17-46.

Les Scufistes resteront sur leur soif et trĂšs Ă©tonnĂ©s de constater que lorsque l’on repart avec une aussi grosse valise on devrait avoir la place d’y glisser un pack de biĂšre en venant, non? Le Scuf inflige une vĂ©ritable leçon de rugby et d’humilitĂ© et prend une revanche sur cette Ă©quipe qui depuis longtemps lui dispute le bout de gras. La suite de la journĂ©e fut une douce porcinade orchestrĂ©e par un JB Fresquet animĂ© d’une humeur qu’on lui connaĂźt bien. Merci Ă  Julien et Ă  toute son Ă©quipe pour la merveilleuse soirĂ©e Pink qui promet de belles annĂ©es de rĂ©Ă©dition. PLG

CLASSEMENT :

1 Vincennes3 (57pts – 16m) 2 P.O.R.C (55pts – 16m) 3   Courbevoie3 (52pts – 16m) 4 P.U.C3 (45pts – 16m) 5 Versailles3 (40pts – 16m) 6   Plaisir3 (39pts – 16m) 7 S.C.U.F3.VC (36pts – 16m) 8 Ris Orangis3 (29pts – 16m) 9 Rueil3 (0pt – 16m)

 

A l’issue du championnat 2023, l’Ă©quipe 3 Vieux Cochons accueillent des Espoirs de l’Ă©quipe 4 pour disputer le Challenge PAM PAM. Ils disputent leur premier match ce week-end en accueillant l’Ă©quipe de Plaisir , dont ils ont dĂ©jĂ  croisĂ© la route en championnat cette saison

Séniors 4 - Championnat terminé

REG.3 - Poule 1 : S.C.U.F. IV

Credit Photos Fotoliberta 2022 ©

Depuis sa derniĂšre victoire contre SĂšvres (28-21) l’équipe Espoir du SCUF a disputĂ© ses trois derniers matchs de son championnat

  • âžĄïž 16Ăšme journĂ©e : 26.03.2023 S.C.U.F4 25-17 Bonneuil
  • âžĄïž 17Ăšme journĂ©e : 19.03.2023 S.C.U.F4 11-27 Noisy le Sec
  • âžĄïž 18Ăšme journĂ©e : 02.04.2023 S.C.U.F 22-52 Provins

 

CLASSEMENT FINAL :

1  Provins (68pts – 16m) 2  Rambouillet (67pts – 16m)  3 Etampes (50pts – 16m) 4 Noisy le Sec (48pts – 16m)  5 Blanc Mesnil (40pts – 16m) 6 Arpajon (37pts – 16m) 7 SĂšvres (26pts – 16m)  8 S.C.U.F (21pts – 16m) 9 Bonneuil (0pt – FF)

Feminines +18 :

FĂ©dĂ©rale 1 FĂ©minine –

Depuis leur victoire lors de la 9Úme journée contre Courbevoie (14-12), les Gorettes se sont inclinées à deux reprises

 

âžĄïž 10Ăšme journĂ©e : 19.03.2023 – Evreux 15-00 S.C.U.F/PORC
âžĄïž 11Ăšme journĂ©e : 02.04.2023 S.C.U.F/PORC 00-37 Racing 92

A trois journées de la fin de la phase de Poule, les Féminines sont 7Úme/8 au classement

FĂ©dĂ©rale 2 FĂ©minine –

AprĂšs une lourde dĂ©faite face au leader Amiens (51-07), les filles du S.C.U.F-PORC 2 restent dans le dur…

âžĄïž 12Ăšme journĂ©e : 19.03.2023 – Reims 83-00 S.C.U.F/PORC2
âžĄïž 13Ăšme journĂ©e : 26.03.2023 – S.C.U.F/PORC 10-39 Domont

Les filles du S.C.U.F/PORC2 sont exempts lors de la derniÚre journée, leur saison se terminent avec 4 victoires et 8 défaites. En attendant la derniÚre journée, elles occupent la 5Úme place au classement sur 7

La formation et le dĂ©veloppement du rugby fĂ©minin au S.C.U.F a connu une belle rĂ©compense avec la premiĂšre sĂ©lection d’Hawa Tounkara avec l’Equipe de France U20 qui dĂ©butait son Tournoi. Hawa a signĂ© une prestation remarquĂ©e avec deux essais

 

JUNIORS - Qualifiés en beauté !

National M18 SCUF 38 - Chartres 0

Pour ce dernier match de championnat, le mot d’ordre Ă©tait simple : gagner pour aller en championnat de France ou bien ĂȘtre en vacances. Une victoire contre Chartres Ă©tait donc impĂ©rative, mais FG l’éternel insatisfait demanda Ă©galement Ă  ses joueurs une leçon de rugby pour cette pauvre Ă©quipe suite Ă  des indiffĂ©rents aux matchs aller ( mais qu’est-ce que c’est gentil! ).  Les juniors partout chez eux en IDF iront donc jouer Ă  La Cipale, ce que les coachs ont nommĂ© le premier tour des phases finales. Pour ce match quoi de mieux que d’enregistrer le retour du Goat ou bien la muraille de Chine ( vous choisissez ) Adrien Reiss qui n’avait pas foulĂ© la pelouse depuis le dĂ©placement contre Chartes en dĂ©cembre dernier. Mais aussi un coup pas des moindres de PEP ÉMILE LE GAC l’entrĂ©e pour la premiĂšre fois sur la feuille de match de la botte secrĂšte de l’équipe, Axel Piedvache. AprĂšs un Ă©chauffement sĂ©rieux et comme mot d’ordre de la semaine de notre cher et tendre FG « JUGABONITO »,  nos juniors dĂ©buteront leur match sur les chapeaux de roues. Face Ă  une lourde Ă©quipe de Chartres, la victoire est impĂ©rative et il ne faudra pas le dire deux fois Ă  notre capitaine qui aplatit dĂšs la premiĂšre minute dans l’en-but adverse, transformation, le score est dĂ©jĂ  de 7 Ă  0. Peu aprĂšs, Noah joue une touche rapidement (sans se faire intercepter clin d’Ɠil Ă  Petton) et envoie Rouchy dans l’intervalle avec au soutien la muraille de Chine qui la lui remet en chistera. Brisant chevilles sur chevilles ce sera finalement Ă  l’image de Tom Hasan qu’il tombe et s’allonge devant l’embut. Mais pas de regrets pour ce qui semble devenir une mauvaise habitude au Scuf car il offre quelques actions plus tard un essai Ă  son troisiĂšme ligne (et futur capitaine) qui n’a qu’à se coucher dans l’en-but, 12-0. Les Chartrains se rĂ©veillent, le match bat son plein lorsqu’un un bon renvoi fait paniquer le 15 adverse qui laisse Ă©chapper le ballon devant l’imposante carrure de notre premiĂšre ligne montĂ© comme une balle. Il rebondit alors jusqu’aux mains d’Alexandre Petton qui marque en toute dĂ©licatesse, avec un pas de l’oie Ă  1m de la ligne Ă  la limite de l’arrogance. Galien qui commet fautes sur fautes fait preuve d’un dĂ©ni sans faille et arrive Ă  accuser l’arbitre, nous Ă©copons finalement d’un carton blanc mais parvenons Ă  conserver le score jusqu’à la mi temps. Forts en conquĂȘte et prĂ©cis dans l’occupation, nous sommes en confiance et les Chartrains s’avouent finalement vaincus devant les cannes en feu de Rouchy, qui enchaĂźne et marque 2 essais. La Tribune menĂ©e par les frĂšres Chaurand et un NoĂ© Lefbvre de gala s’embrase pour l’entrĂ©e tant attendue d’Axel Piedvache au poste de troisiĂšme ligne et on demande mĂȘme Ă  notre bulldozer Darius de lui laisser le numĂ©ro 8. Notre Rookie est d’ailleurs tout de suite bien accueilli par le n13 qui lui Ă©crase gĂ©nĂ©reusement la cheville. C’est alors que ce dernier se leva en rĂ©torquant « je vais te retrouver le 13 ». La pluie battante inspire les supporters qui traitent Émile de capote dans ses beaux vĂȘtements de pluie alors que FG met sa casquette Ă  l’envers, peut-ĂȘtre pour faire la racaille et imiter le coach de Chartres qui arrive Ă  se prendre un rouge. Ses joueurs suivent l’exemple et se prennent 2 cartons dans les 20 derniĂšres minutes, nous finissons alors le match Ă  15 contre 14 et marquons un dernier essai Ă  10minutes de la fin signĂ© Jules Tupin. Le score final est de 38 Ă  0, belle victoire qui ravit nos scufistes, enchantĂ©s et bouillonnants Ă  l’idĂ©e de rejoindre Dijon en premier tour de phases finales.
 

Hadrien Couasnon et Issa Sevestre

Photos : Eliot Spinner et Kadou Fourcade.
 

Compo  : 1) Galien Coppéré 2) Kadou Fourcade 3)Etienne Ursat 4) Sacha Luis 5) Hadrien Couasnon 6) Issa Sevestre  7) Tristan Proust 8) Darius Lebelle  9) Noah Vuillaume  10) Jules Tupin  11) Etienne Fau 12) Milo Crochet 13) Adrien Reiss  14) Alexandre Petton 15) Antonin Rouchy 16) Louis Auguste Thoma 17) Alexandre Froment  18) Axel Piedvache  19) Aksel Tavernier  20) Raphaël Paul   21) Augustin Merville  22) Dimitri Gary 23) Simon Lelouey.

 
Previous slide
Next slide

Cadets : que la victoire est belle !

national | SCUF 29 - Chartres 5

Ce week-end les cadets jouaient contre Chartres (dĂ©faite Ă  l’aller), un match dĂ©cisif pour espĂ©rer un maintien en national devenu encore plus difficile aprĂšs la perte cruelle d’un bonus dĂ©fensif Ă  la 70Ăšme minute, la semaine prĂ©cĂ©dente contre Antony. Ce match se disputait Ă  la Cipale stade mythique du premier rival du SCUF, le PUC, mais cette fois-ci, l’adversaire n’était pas en blanc et violet, mais en bleu.
 
Nos scufistes commencent trĂšs bien leur match mettant sous pression des Chartrains indisciplinĂ©s et en difficultĂ©. Cette domination est rĂ©compensĂ©e assez vite par un essai par notre centre Gabriel Riess transformĂ© par notre arriĂšre Artus Gallois (joueurs qui sans l’annulation du match du stade français n’auraient pas pu jouer avec nous). La suite de la mi-temps reste Ă  l’avantage des noirs et blanc qui replongent dans leur rĂ©current manque d’efficacitĂ© mais la dĂ©fense Chartraine craque une nouvelle fois en fin de mi-temps avec un essai magnifique en premiĂšre main, aprĂšs une conquĂȘte en mĂȘlĂ©e, conclu, par notre capitaine du jour, Basile Croisier, digne du fameux jeu de mains jeu de scufiste (et non de toulousains) ce qui permet Ă  nos scufistes de rentrer aux vestiaires avec une avance confortable de 12 points et sans en avoir concĂ©dĂ© le moindre point. 
 
Le discours des coachs Ă  la mi-temps est simple : continuer de pousser, ne pas se relĂącher, ce qui leur avait fait dĂ©faut plus d’une fois auparavant. Et justement nos scufistes regagnent le terrain avec la mĂȘme envie acculant « les visiteurs » ( mĂȘme si le match n’a pas lieu porte de St-Ouen) et marquent un essai d’entrĂ©e par Artus Gallois aprĂšs un enchaĂźnement de plusieurs temps de jeux dans les 5 mĂštres adverses. Ce dernier enchaĂźnera par un nouvel essai individuel exceptionnel dĂšs le coup d’envoi suivant, une relance des 22 accompagnĂ©e par un coup de pied Ă  suivre nous rappelant les plus belles actions de son coach, pĂ©pite du Scuf, Antoine Raffy (allez vous abonner Ă  son compte fan). L’essai transformĂ© permet Ă  nos joueurs d’avoir une avance de 24 points et un essai d’avance sur le prĂ©cieux bonus offensif nĂ©cessaire pour croire Ă  un maintien Ă  30 minutes du terme. Mais la domination de nos locaux s’étiole et nos adversaires remettent enfin la main sur le ballon, rentrant pour l’une des premiĂšres fois du match dans nos 22, cependant les placages acharnĂ©s de Gaspard MaziĂšres, BarnabĂ© Wauquiez, Axel Martin, Maieul Olive maintiennent la ligne d’essai non violĂ©e. Mais cette dĂ©fense hĂ©roĂŻque finira par craquer, une fois, mettant en danger leur bonus offensif. Malheureusement pour nos adversaires, cet essai reboostera nos scufistes qui acculerons de nouveau les chartrains chez eux et marqueront un essai (avec un petit en avant dans l’en-but pas vu par l’arbitre qui a de toute façon toujours raison) de notre « robot » clĂ©ment bonnet, pilier, troisiĂšme ligne, lanceur, gratteur, plaqueur, combattant et meilleur marqueur de l’équipe avec 6 essais. MalgrĂ© cet essai les visiteurs poussent, pour l’honneur, mais nos petits noirs ne lĂąchent pas, soutenus par les fidĂšles du samedi de la porte de St-Ouen et par les joueurs de la rĂ©gionale 3 du PUC qui avaient jouĂ© juste avant et qui n’ont pas pu rĂ©sister Ă  la ferveur autour de notre Ă©quipe, allant jusqu’à scander des noms de joueurs qu’ils ne connaissaient pas comme Artus
 L’arbitre sifflera finalement la fin du match. 
 
Le SCUF s’impose 29-5 avec bonus offensif, pour avoir le droit d’espĂ©rer un maintien, toutefois pas assurĂ© au regard du rĂšglement en cas d’égalitĂ© de points dans une poule. Ce trĂšs bon match clĂŽturera cette saison difficile minĂ©e par les blessures et les problĂšmes de stade et lancera la saison Ă  7 (pas le moment prĂ©fĂ©rĂ© des premiĂšres lignes) tout en permettant aux 2007 de quitter les cadets sur une bonne note et aux 2008 d’avoir espoir pour la saison prochaine qu’elle soit en nationale ou en rĂ©gionale.
 
Elie Trombe
Photos :  Cecil Galli et Delphine Gérard
 
1 Youssef Maamri / 2 Wadley Lambert / 3 Axel Martin / 4 Barnabé Wauquiez / 5 Ambroise Galli / 6 Clément Bonnet / 7 Orson Vilain / 8 Maieul Olive / 9 Louis Danne / 10 Cyprien Rouchy / 11 Saidou Sevestre / 12 Thelys de la Rue / 13 Gabriel Reiss / 14 Basile Croisier / 15 Artus Gallois / 16 Calixte Lebelle / 17 Gaspard MaziÚres / 18 Thibaud Cieutat / 19 Emil Candellier / 20 Lucien Barthe / 21 Thomas Bernachez / 22 Louis Durand
 
 
 
 
.
Previous slide
Next slide

Cadets regional

Viry 17 - SCUF 22 | DIMANCHE 2 avril

Aujourd’hui nos cadets ont jouĂ© contre le club de Viry, aprĂšs un Ă©chauffement sĂ©rieux nos cadets envoient de l’intensitĂ© dĂšs le dĂ©but et mettent le premier essai Ă  la 20 eme minute de jeu: un essai signĂ© Louis Duparc. Cet essai rend nos joueurs encore plus motivĂ©s mais 8 minutes plus tard aprĂšs un gros combat dĂ©fensif, la dĂ©fense craque et on encaisse un premier essai. Mais cela ne dĂ©courage pas nos joueurs qui ont envie et marquent un essai sur une belle action concrĂ©tisĂ©e par Gaspard Candes, Gaspard nous transforme ce bel essai, score Ă  la mi-temps: 5/12 pour nos scufistes.
 
Les joueurs sont motivĂ©s comme jamais et font une entrĂ©e de deuxiĂšme mi-temps remarquable avec un essai de Vadim Ă  la 42eme. Ce bel essai sera transformĂ© par Gaspard. Nos joueurs tiennent le coup avec une grosse dĂ©fense (point positif de ce match) et malgrĂ© les gros physiques en face, mais cela a quand mĂȘme permis deux fois de suite a Viry d’inscrire un essai. Fin du match 17/22 pour nos scufistes. Un match intĂ©ressant, le travail sur la dĂ©fense est Ă  poursuivre et nos joueurs sont dĂ©terminĂ©s Ă  gagner le match retour le 16 avril.
Un immense merci Ă  Gabriel Bizos venu en coach « porte-bonheur » en l’absence des « entraineurs officiels » partis se dĂ©gourdir les jambes Ă  Epernay !
 
Théodore Mebrouk
Photos : Delphine GĂ©rard
 
Compo
1. Jules Schneider / 2. Charly Hesly / 3. Bourama Drame / 4. Louis Duparc / 5. Mael Briand / 6.Temoe Durand / 7. Samuel d’Auriol / 8. ThĂ©odore Mebrouk / 9. Baptiste Mary / 10. Simon Max / 11. Alex Parot / 12. Vadim Blanchard / 13. Guilhem Malves / 14. Eliott Corlet / 15. Gaspard Candes / 16. Paul Bardin / 17. Theophile Lenoir / 18. Nils Bernachez / 19. Lucan Fourcade / 20. Matteo Florin / 21. Ambroise PĂ©rĂ©e
 

Previous slide
Next slide

Programme du 15/16 avril 2023

🏉 Cadets Reg.2 : 16.04.2023 – 10h – S.C.U.F vs Viry

🏉 Juniors Nat : 15.04.2023 – 16Ăšme Finale Chpt France – 16h – Dijon vs S.C.U.F (Stade Pierre Bouillot – Auxerre)

🏉 Cadettes Ă  X : 16.04.2023 – FINALE – 10h – Rst Montigny / Plaisir / Versailles / Rambouillet Vs Rst Bobigny / Pantin / S.C.U.F

🏉 62Ăšme Rose Cup : 14 mai 2023 – Stratford vs S.C.U.F – Stade Pearcecroft

🏉 Seniors FĂ©minines Fed.1 : 16.04.2023 – 15h – Arras vs S.C.U.F/PORC

🏉 Seniors 3VC : 16.07.2023 ChallengePP – S.C.U.F vs Plaisir

🏉 Seniors 2 : 16.04.2023 Barrage Exc.B – 16h – S.C.U.F vs Hagueneau (stade de la grange aux bois – Metz)

🏉 Seniors 1 : 16.04.2023Barrage Fed.3 – 15h – S.C.U.F vs Bobigny

🏉 10 juin 2023 : FĂȘte du Club

🏉 18Ăšme TrophĂ©e des 30 : date Ă  dĂ©finir aprĂšs la fin de la saison rĂ©guliĂšre

Ecole de rugby

M14 - LES RENCONTRES DES M14

Les M14 2009 versus le PUC et Fontainebleau – 01/04/2023
Nos joueurs ont rendez-vous avec le PUC et Fontainebleau en cet aprĂšs-midi d’avril mais nous nous sommes crus encore en mars sous les giboulĂ©es car nos petits Scufistes seront Ă  l’image du temps une alternance de nuage et d’éclaircies, de bons et de moins bons.

Tout commence face Ă  Fontainebleau par une mi-temps trĂšs poussive. Cueillis Ă  froid nos joueurs encaissent trĂšs vite une pĂ©nalitĂ©, l’adversaire prĂ©fĂ©rant prendre les points trĂšs tĂŽt. Cela rĂ©veillera un peu les noirs et blancs qui domineront globalement cette mi-temps sans toutefois rĂ©ussir vraiment Ă  s’imposer. Ils marqueront tout de mĂȘme un bel essai score 7 Ă  3 pour le SCU Ă  la mi-temps.

Ils affrontent ensuite le PUC lors d’une premiĂšre mi-temps trĂšs serrĂ©e au cours de laquelle nos noirs et blancs tiendront tĂȘte aux locaux malgrĂ© un manque de gaz et de vitesse. Peut-ĂȘtre est-ce l’heure inhabituelle qui les perturbe
Alors qu’un 0-0 se profile, nos petits encaissent un essai suite Ă  un ballon cafouillĂ© dans les 30 mĂštres en toute fin de mi-temps
 5-0 pour le PUC

Petite pause pour se reconcentrer pendant le match PUC / Fontainebleau gagné par les locaux.

De retour sur le terrain, les Scufistes tournent toujours sur courant alternatif et ont un peu de mal Ă  ĂȘtre performant en continu. AprĂšs avoir sauvĂ© et Ă©vitĂ© un essai adverse ils repartent au combat et marquent un second essai mais leurs adversaires ne baissent pas les bras et parviennent eux aussi Ă  franchir la ligne d’en-but une premiĂšre fois. Le score est alors de 10 Ă  12, la fin du match est proche
 mais malheureusement Fontainebleau parviendra Ă  marquer un dernier essai en contre Ă  la toute fin du match. DĂ©faite frustrante 15 – 12, Fontainebleau avait eu raison de prendre les trois points en dĂ©but de premiĂšre mi-temps !

Pas le temps de gamberger car la seconde mi-temps contre le PUC arrive en mĂȘme temps que la pluie. Et elle commence mal par un essai du PUC alors que le SCUF joue Ă  14 voire moins, un joueur Ă©tant restĂ© au sol sur un plaquage avec quelques coĂ©quipiers plus tournĂ©s vers lui que vers le ballon. Peu importe, nos Scufistes repartent de plus belle Ă  l’assaut parvenant Ă  renverser le match en marquant deux essais. Mais lĂ  encore le matche durera deux minutes de trop, le temps pour le PUC de marquer un ultime essai Ă  moins de 30 secondes de la fin


Si prĂšs si loin

Les M14 2010 contre Houilles et Courbevoie – 01/04/2023
La montée en puissance des 2010 se confirme et se poursuit.

Face Ă  deux Ă©quipes d’un niveau trĂšs proches, les 1eres mi temps ont Ă©tĂ© axĂ©es sur la dĂ©fense. Les scufistes ont peu le ballon mais ne lĂąchent pas. 0-0 contre Houilles et 5-5 contre Courbevoie

La possession s’équilibre en 2e mi temps. l’état d’esprit est toujours lĂ , les rucks acharnĂ©s et les montĂ©es dĂ©fensives agressives et ordonnĂ©es. Et les actions s’enchaĂźnent mieux. La rĂ©compense est lĂ  contre Houilles : un essai, victoire 5-0. Et presque lĂ  contre Courbevoie – belle Ă©quipe – qui n’égalise qu’en toute fin de match : 12-12.


Deux belles prestations. Le plateau le plus abouti de la saison ? De bon augure en tout cas avant l’arrivĂ©e des tournois !!! đŸ’Ș

Les M14 2010 rencontrent Franconville, Rueil et Parisis

La seconde équipe des U14 rencontrait ce samedi 18 mars à Franconville, Rueil RAC et Parisis RC.

Face Ă  deux Ă©quipes largement prenables, aprĂšs un dĂ©but poussif, le SCUF s’est ressaisi surtout en seconde partie de la rencontre.

Lors du premier match face Ă  Rueil, les scufistes manquent de vitesse et d’agressivitĂ©. Ils ne prennent pas suffisamment de largeur alors qu’ils ont de la place sur le terrain (ils jouent Ă  12).

C’est juste avant la derniĂšre action que Rueil marque son seul essai : 5-0.

Les scufistes affrontent ensuite Parisis RC. Des occasions se prĂ©sentent mais les Blancs et Noirs ne parviennent pas Ă  percer. Une belle action toutefois juste avant le coup de sifflet – Match nul : 0-0

Le second match face aux Rouges et Bleus de Rueil est une nouvelle dĂ©faite mais le SCUF marque cette fois deux essais – La rencontre se termine avec le score 12-10.

15h45 sonne le début de France/ Pays-de-Galles à Saint Denis. Quelques parents surveillent le score du XV sur leur téléphone tout en regardant les Blancs et Noirs sur le terrain.

Il faut rester concentrĂ©s…

La derniÚre période face aux damiers Bleus et blancs de Parisis RC marque une belle victoire du SCUF : 17-5 avec 3 essais dont un
transformé (le seul de la rencontre).

Finalement, avec seulement 14 joueurs sur la feuille de match, Rueil est forfait.

L’aprĂšs midi se termine bien pour les scufistes

M12 - Plateau A FONTENAy AUX ROSES

On ne lĂąche plus, maintenant construisons ! Nous nous dĂ©placions Ă  Fontenay pour une triangulaire avec le Racing et le club hĂŽte. Depuis la reprise des entraĂźnements Ă  RousiĂ©, le groupe a pu se retrouver, travailler et reprendre quelques repĂšres. Cette triangulaire Ă©tait notre derniĂšre sortie avant les tournois de fin de saison. Nous avons beaucoup insistĂ© sur la vaillance, l’engagement au cours de celle-ci. Par nĂ©cessitĂ© car ces fondamentaux Ă©taient toujours en cours d’acquisition chez nos jeunes joueurs qui n’ont connu pour la plupart que des saisons ajournĂ©es, amputĂ©es, ce qui ne facilite pas la consolidation des acquis et empĂȘche de se dĂ©barrasser des problĂšmes d’affect dĂ©finitivement. Sur ce point, nous pouvons avoir des motifs de satisfaction. Sur nos 3 derniers dĂ©placements, l’équipe a su maintenir un engagement au contact, mĂȘme lorsque le score nous Ă©chappait. Elle finit bien ses rencontres. Elle ne cĂšde plus Ă  la panique. Bref, elle a grandi. Le collectif s’élargit aussi avec l’apport de joueurs, hĂ©sitants il y a quelques mois, qui rejoignent aujourd’hui le groupe de tĂȘte. Contre le Racing, cet engagement nous permet de contenir le jeu offensif de l’adversaire, qui joue moins vite qu’il ne le voudrait. Mais cette vaillance ne pouvait suffire pour prendre le dessus. Il aurait fallu pouvoir assurer notre replacement dĂ©fensif collectif sur plusieurs temps de jeu, monter ensemble sur un adversaire dĂ©cidĂ©ment mieux organisĂ© que nous. Offensivement, l’équipe avance et assure la continuitĂ© du jeu grĂące Ă  un jeu pĂ©nĂ©trant et du soutien axial, avec efficacitĂ©. Une efficacitĂ© qui force parfois l’adversaire Ă  oublier son plan de jeu initial, comme utiliser le jeu dĂ©ployĂ©, pour se laisser imposer le nĂŽtre. C’est ce qui nous permet de bien finir contre Fontenay et de gagner la deuxiĂšme mi-temps, lors de laquelle on a pu constater sans nul doute que l’envie, Ă  un certain moment, avait basculĂ© de notre cĂŽtĂ©. Deux Ă©quipes objectivement plus fortes que nous, deux matches objectivement disputĂ©s Ăąprement jusqu’au bout. C’est un succĂšs Ă  part entiĂšre et intimement, il est bien possible qu’ils le sachent. A la veille des tournois, nous pouvons dresser un constat : nous avons une Ă©quipe qui se bat, qui a des acquis solides ; ce qu’elle sait faire, elle le fait bien. Mais c’est aussi une Ă©quipe qui manque d’alternatives tactiques, de rigueur dans l’organisation, de skills. On peut faire beaucoup avec de l’envie mais pas tout. A force de vouloir jouer au contact, on oublie de chercher les espaces, d’aller voir au large s’il n’y pas plus de place. Il lui manque de la maturitĂ© et de l’expĂ©rience pour comprendre comment s’organiser collectivement sur le terrain, dĂ©fensivement et offensivement. Nous allons orienter notre prĂ©paration des tournois dans cette direction. Si le groupe reste volontaire et engagĂ©, il rĂ©ussira Ă  acquĂ©rir ces nouveaux moyens et pourra envisager un jeu plus complet.

M10 - Les Matchs des M10 A FONTEANY AUX ROSES

Fontenay aux Roses đŸŒč
Une fois n’est pas coutume, mais c’est le samedi matin que nos 14 petits scufistes de L’équipe 2 se sont retrouvĂ©s sur un beau terrain en herbe pour une triangulaire contre les locaux et le Racing Plessis Robinson.
PremiĂšre mi-temps et contre le Racing:
Une mise en route difficile, nous sommes menĂ©s 3-0. Un manque de plaquage et d’engagement rĂ©sume bien ces 9 minutes. Et puis le sursaut, plus de pressing dĂ©fensif, plus d’engagement, une plus grande envie de ballon et nous revenons Ă  3-2 Ă  la fin de la mi-temps.
Un petit repos et un debrief, et nous repartons dans nos travers contre Fontenay aux roses. Pas pressing défensif, pas ou trÚs peu de plaquages, des passes dans le vide et nous finissons la 2Úme premiÚre mi-temps sur le score de 6-1.
Ces hauts et bas dans notre engagement resteront au cours de nos 2Ăšme mi-temps et nous laisserons Ă  tous comme un goĂ»t d’inachevĂ© et pleins de regret tant le racing Ă©tait Ă  notre portĂ©e. Nous clĂŽturerons  nos matchs par 2 dĂ©faites de  7-4 contre le racing et 12-4 contre Fontenay. La premiĂšre moitiĂ© de la seconde mi-temps contre Fontenay aux Roses a permis aux jeunes joueurs de toucher du doigt le niveau auquel ils doivent se situer et l’engagement requis pendant toutes leurs rencontres (3-3 Ă  ce moment-lĂ ). 
Il nous faudra donc plus d’engagement et de constance dans nos prochains matchs pour remporter une victoire et ressortir des matchs satisfaits et heureux.
Allez le SCUF !

M8 - Les RENCONTRES DES M8 AU RCPXV et A FONTENAY AUX ROSES

Plateau M8 cuvée 2016 Fontenay-aux -roses!

Les M8 gĂ©nĂ©ration 2016 se rendent Ă  Fontenay-aux-roses ce samedi matin pour disputer un plateau avec les locaux et le racing club de france. L’Ă©quipe est composĂ©e de Marius, Elie, Gabriel, Achille, Joseph, Hector et Adam. Cette Ă©quipe est encadrĂ©e par le duo Thomas S. et Roch qui en ont dĂ©jĂ  encadrĂ©e deux semaines auparavant sur un autre plateau Ă  Carpentier. Stupeur ce matin, on va jouer sur un terrain en herbe et Hector ayant perdu ses crampons jouera en basket…

Nous ne jouons pas le premier match qui est disputé par les deux autres équipes.

SCUF vs Racing => Victoire

Pour notre premier quart temps nous jouons contre le racing. Les débuts sont un peu difficiles mais nous finissons par trouver la solution. Beaucoup de passes et d avancées spectaculaires nous permettent de marquer plusieurs essais. En défense, Joseph défend trÚs haut et plaque de nombreux adversaires mais notre montée en ligne étant en quinconce cela laisse de la place au racing pour marquer. La transformation du jeu aprÚs placage est difficile mais malgré cela nous remportons le quart temps.

SCUF vs locaux => défaite

Les locaux sont plus grands que les noirs et blanc, de fait leur Ă©cole de rugby est moins fournie donc ils alignent les enfants disponibles. Les locaux sont un peu brouillons en attaque mais il arrivent Ă  trouver des espaces dans notre ligne de dĂ©fense attentiste. De notre cĂŽtĂ© la tactique de la grappe de raison ne fonctionne pas du tout car cela permet aux locaux de dĂ©fendre agressivement et donc de nous empĂȘcher de dĂ©ployer notre jeu. Pourtant, malgrĂ© la diffĂ©rence de gabarit flagrante nous trouvons des intervalles et ne finissons qu a un petit point de nos adversaires. Le mal est le mĂȘme que sur le premier quart temps et nous n arrivons pas Ă  prendre les espaces et jouer sur la latĂ©ralite.

SCUF vs Racing => victoire 

Ce quart temps ressemble au premier trais pour trais. Nous marquons plusieurs essais mais n arrivons pas Ă  creuser l’Ă©cart notre ligne de dĂ©fense en arrivant pas Ă  se mettre en ligne aprĂšs les beaux placages que nous rĂ©alisons. A la fin on doit gagner de peu ou du moins c est ce que nous avons dit aux enfants.

SCUF vs Locaux => match nul je pense ou du moins il aurait été mérité

Bis repetita. Mais en fait non ! Sur la derniÚre action, Joseph décale Marius qui est dans la profondeur et s en va marquer sur le gong !!

Beau samedi matin, en attaque les enfants se font beaucoup de passes et franchissent rĂ©guliĂšrement, en dĂ©fense ça s y file ! Le point a travailler est la prise d espace aprĂšs une zone de placage que ce soit en dĂ©fense ou en attaque. Les enfants montrent de trĂšs belles choses pour des premiĂšres annĂ©es c’est trĂšs prometteur pour la suite.

M8 2015 vs Houilles et RCP XV

La journĂ©e avait pourtant bien commencĂ©. Nos 7 (samouraĂŻs, mercenaires, merveilles du monde, au choix) convoquĂ©s, Antonin, Armand, Balthazar, Jean, Milo, NaĂ«l, Sandro et leurs – dĂ©vouĂ©s- Ă©ducateurs Fred, Jacques et Laurent (ce dernier par intermittence) Ă©taient tous prĂ©sents Ă  l’heure dite sur le prĂ© rĂ©cemment rĂ©-caoutchoutĂ© et – du coup – bien rebondissant du stade Suzanne Lenglen.

Mais notre euphorie matinale et primoavrilesque allait rapidement cĂ©der devant la dure loi du sport. Plaquer, pourquoi donc ? On arrive quand mĂȘme pĂ©niblement Ă  s’en battre les Houilles (11 Ă  9 sur les deux-mi-temps ; avec 6 essais de Jean, 4 de Sandro, 1 pour Antonin et NaĂ«l, respectivement). Cette courte victoire sur la matinĂ©e cache cependant quelques grosses lacunes ou un manque de sommeil, ou un jour sans, ou….Cependant, les loulous ont rĂ©ussi Ă  montrer des qualitĂ©s en attaque bien qu’en axe d’amĂ©lioration, il faut que nous arrivions Ă  libĂ©rer le ballon avant de se faire prendre. la balle doit vivre, aller de main en main.

C’est une autre paire de manches contre le RCP XV. Nos adversaires dĂ©montrent une volontĂ© de plaquer ou de se jeter comme des morts de faim sur les ballons traĂźnants au sol ; deux capacitĂ©s qui nous font dĂ©faut. Le SCUF se fait dĂ©truire en une seule mi-temps par 9 essais Ă  2. Merci Ă  Jean d’avoir marquĂ© par 2 fois suite Ă  2 belles actions.
Au delĂ  du manque d’engagement, trĂšs peu de jeu collectif en attaque comme en dĂ©fense. C’est un axe qu’il va falloir travailler pour que cela soit opĂ©rationnel lors des tournois de fin d’annĂ©e. La force collective est plus forte que la force individuelle. Il est impĂ©ratif de jouer ensemble et d’Ă©couter les consignes des Ă©ducateurs.. Ca va venir. Les ballons Ă  2 mains, cela permet plus facilement de faire la passe, cela crĂ©e de l’incertitude pour l’adversaire.  Notre vaillante Ă©quipe n’aura pas eu l’occasion de se racheter sur une deuxiĂšme mi-temps contre le RCP XV. Nos hĂŽtes ne sachant pas qu’à 11H, il faudrait cĂ©der la place pour un match folklo de seniors 
, la matinĂ©e fut Ă©courtĂ©e.

Toujours mieux que les M10 qui n’ont pas jouĂ© du tout.

Que dire ?

Un peu d »histoire qui permettra de complĂ©ter les manuels de l’Ă©ducation nationale avec sa PrĂ©histoire, ses Grecs, Romains et autre Gaulois ainsi qu’une petite entorse nĂ©cessaire Ă  la Chronologie … 1968 n’a pas vu que des jeunes gens battre le pavĂ©, mais certains scufiste crĂ©ent le RCP 17 (dont le slogan n’Ă©tait autre que « Sous les pavĂ©s, un terrain de rugby »). Ce Club fusionnera quelques annĂ©e aprĂšs avec le RCP XV. Rentrer dans une grande famille c’est accepter ses qualitĂ©s et aussi ses dĂ©fauts . MĂȘme si notre sport s’est professionnalisĂ©, il n’en demeure pas moins que les querelles de clocher (et oui, mĂȘme si nous sommes dans la capitale !) font partie intĂ©grante de ce magnifique sport !
Donc, défaite et RCP 15, sont interdits, tabous, défendus !

Donc ce tournoi fut pour nos jeunes rugbyman un vrai pois(s)on d’Avril 
 Un petit rappel sur les grands tournois de fin d’annĂ©e fut fait (Beaune, Epernay, Caen …) en prĂ©cisant qu’il Ă©tait hors de question de montrer si peu d’engagement sur ces tournois.

Meme si les conditions d’entrainement auraient pu ĂȘre meilleures, il n’en demeure pas moins que l’engagement personnel et le jeu collectif sont la base d’un espoir de victoire. Nos loulous ont presque tous prouvĂ©s qu’ils en Ă©taient capables (bon sauf un 1ier Avril, Ă  priori). L’assiduitĂ© aux entrainements ainsi qu’une petite adaptation des entrainements visant Ă  rĂ©duire les espaces pour forcer les placages a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mise en place le lendemain de cette dĂ©route, et ce fut un excellent entrainement

Merci aux parents accompagnateurs avec mention spéciale à Sébastien pour le reportage vidéo.

Les arbitres du S.C.U.F

Le S.C.U.F compte 5 arbitres licenciés. Certains étaient sur les terrains ces derniers week-ends


Date Arbitre Division LOCAUX VISITEURS Commentaire
Dimanche 19 mars Arnaud MARTIN Régionale 2 Neuilly sur Marne : 23 Dourdan : 17 Une bonne premiÚre mi-temps pour les visiteurs, mais la discipline fut problématique

Samedi 25 mars Arnaud MARTIN Régionale 2 U19 Courbevoie : 18 Neuilly sur Marne / Noisy le Grand / Rosny : 12 Un carton jaune en seconde mi-temps fit toute la différence
Ronan GOUHENANT Élite Alamercery Suresnes : 10 Rouen : 8 Un match trĂšs Ă©quilibrĂ©
Samedi 1er avril Ronan GOUHENANT Élite Crabos Suresnes : 17 Bourg en Bresse : 23 Les locaux ne se remirent jamais du 0-16 reçu sur les 20 premiùres minutes
Arnaud MARTIN Nationale U16 Boulogne / Sevres Chaville : 40 Regroupement Orléannais : 20
Dimanche 2 avril Étienne MARTIN RĂ©gionale 3 Livry Gargan : 29 Chelles : 37 Beaucoup d'indiscipline
Oscar WIMBUSH RĂ©gionale 2 U16 Livry Gargan : 18 Nanterre / Puteaux : 27 Une premiĂšre mi-temps difficile pour les locaux
Laurent COTTEREAU Fédérale B Plaisir : 34 Le Havre : 9 Les locaux furent trop forts en seconde mi-temps


 et d’autres le seront les week-ends suivant.

Date Arbitre Division LOCAUX VISITEURS
Samedi 15 avril Ronan GOUHENANT Élite Alamercery Racing Club de France Bayonne

Le calendrier de la saison

Toutes les catégories, tous les matchs !

La boutique du club

Commande et paiement en ligne – Stock garanti – Retrait gratuit en boutique (40 Rue Saint-Jacques, 75005 Paris) ou Livraison à domicile pour 5€ (gratuite à partir de 150€ d’achat) – Boutique en ligne ouverte du 1er au 5 de chaque mois jusqu’en juin.

Votre soutien est toujours primordial pour mener nos actions (66% de rĂ©duction d’impĂŽt sur le revenu & 60% sur l’IS)! MERCI d’avance!